Baugiacus

Baugiacus le gallo-romain



"On ne peut pas faire un pas à Bouhy sans rencontrer quelque chose qui rappelle le séjour des Romains..."

Aux premiers siècles de l'ère chrétienne, les Gallo-Romains ont occupé la crête de Bouhy. Vers 1850, des bracelets gaulois, divers objets romains, des pièces et des médailles de la fin du IIIe siècle ont été trouvés dans un tumulus découvert près du hameau de "La Forêt". Lors du creusement de fondations dans le centre du bourg en 1853, une tombe a fortuitement été mise à jour ; elle contenait les ossements de trois personnes et portait des inscriptions latines qui permirent d'établir que les matériaux employés à sa construction provenaient d'autels votifs consacrés au dieu Mars. L'inscription "à Mars Bolvinnus..." a donné lieu à de savantes polémiques. Certains archéologues ont vu là l'origine du nom de Bouhy, d'autres en restèrent à Baugiacus qui existait depuis le début de l'ère chrétienne, et qui devint Boiacum. Les vestiges de cette époque sont si nombreux dans la région de Bouhy que l'abbé Meyniel écrivait en 1850 dans le registre paroissial : "On ne peut pas faire un pas à Bouhy sans rencontrer quelque chose qui rappelle le séjour des Romains : cippes, médailles, pièces... ". Parlant de ces pièces, il disait : "Il n'est pas rare de voir les fidèles déposer comme offrande pendant le saint sacrifice, un Claude, une Julie... ".

               


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : lundi 13 mars 2017